< Article suivant
Article précédent >
3 idées pour
Qui dit changement dit résistances au changement, l’un ne va pas sans l’autre. Tout système aspire à retrouver son équilibre que vient perturber le changement. C’est le principe d’homéostasie. Le passage en force augure à coup sûr d’une restauration prochaine. Il faut donc favoriser l’expression en douceur des inévitables résistances pour éviter les retours de bâton. Au plan individuel, l’homéostasie fonctionne aussi, et ce sont des mécanismes émotionnels et des représentations profondes qui sont à l’œuvre, dont certains sont inconscients. Alors comment faire pour lever les résistances individuelles quand on n’est pas psy ?
résistance au changement

Votre collaborateur est réaliste, il sait qu’on ne peut revenir en arrière, il a juste besoin d’être entendu, compris et respecté

Arnaud Constancias

Arnaud Constancias

Consultant associé Souriez Vous Managez

Lire son son profil complet

 

PROCHAINEMENT : 3 idées pour…construire une communication efficace !

1. Observer les symptômes

Les résistances au changement vont se manifester sous trois espèces :

  • Par la lutte ouverte, c’est à dire les critiques, revendications, accusations, voire l’agression.
  • Par la fuite : « Bah ! Une réorg de plus, attendons la suivante ! »… et faisons comme si de rien n’était.
  • Par l’ inhibition : le choc est si grand, je suis scotché que je ne sais comment réagir.

 

En voyant de telles manifestations, le manager peut s’agacer et tenter de répondre avec des arguments rationnels pour essayer de convaincre son collaborateur. Peine perdue ! Ca ne fonctionne pas. Parce que ces manifestations ne sont que des symptômes et que le vrai problème est ailleurs.

 

2. Diagnostiquer l’origine des résistances

Vous devez provoquer un entretien individuel sur le thème du vécu du changement. Votre collaborateur va vous servir une première salve d’arguments pseudo rationnels contre le changement. Recevez-les mais inutile de les contrer. Posez-lui plutôt une question du type : « Je comprends tes arguments, mais si demain la réforme est effectivement mise en place, que redoutes-tu qu’il se passe concrètement pour toi ? Ou encore : Qu’est-ce qui te dérangera ? ».

La première question permettra l’expression des peurs réveillées : « je ne suis pas sûr de pouvoir continuer à chercher ma fille à l’école avec la réorganisation, et c’est très important pour moi ».

La seconde celle des croyances ou valeurs froissées  : « avec les nouveaux process, je ne pourrai pas faire un travail de qualité et tu sais comme j’aime le travail bien fait ». Bingo ! vous avez le vrai problème ! Bien sûr, votre attitude ouverte et à l’écoute ainsi que votre énergie positive auront un impact décisif, autant que votre technique de questionnement.

 

3. Elaborer des solutions personnalisées

Le plus dur est fait. C’est comme pour un médecin, le bon diagnostic est la clé du succès !

Demandez maintenant à votre collaborateur ce qui le rassurerait (peurs) et comment concilier ses croyances avec ce nouveau cadre, bref quelles solutions ou aménagements réalistes il propose et comment vous pouvez l’aider à votre mesure et dans le cadre du négociable, sachant que la réforme s’impose à tous. Votre collaborateur est réaliste, il sait qu’on ne peut revenir en arrière, il a juste besoin d’être entendu, compris et respecté.

Les-Entreprises-liberees

3 livres pour enchanter votre été

Article précédent >

Les livres de l’été par Anna, Arnaud, Manuel. Trois oeuvres très différentes : BD reportage, livre philosophe, roman. Trois lectures pour rire, apprendre, réfléchir…au soleil !

gérer ses peurs

3 IDÉES POUR : gérer vos peurs et celles de vos collaborateurs

< Article suivant
Article précédent >

Et pourquoi le manager n’aurait-il pas le droit d’avoir peur ! C’est un être humain après tout. Encore faut-il donner l’exemple en apprenant à gérer ses propres peurs. Indispensable pou mieux gérer les peurs de ses collaborateurs…

3 IDÉES POUR : animer une réunion flash

< Article suivant
Article précédent >

de l’importance d’organiser une réunion flash au moment opportun. Oui mais c’est quoi le bon moment ? Et ça concerne qui ? Et que dire en réunion flash, de quelle manière ? Voici quelques clefs pour une réunion flash qui dépote !

faire faire

3 IDÉES POUR : passer de faire à faire faire

< Article suivant
Article précédent >

Après plusieurs années passées comme collaborateur dans votre domaine d’expertise, vous voici nommé manager ! C’est un aboutissement. Ou bien un début. Tout dépend de l’angle de vue ! Quelle posture adopter vis-à-vis de vos pairs , de la hiérarchie et de votre équipe ? Comment faire pour « faire faire » et passer de l’expertise au management de proximité ?

gérer son temps en dégégant

3 IDÉES POUR : gérer son temps avec valeur ajoutée

< Article suivant
Article précédent >

Prendre de la hauteur, lever la « tête du guidon », sortir de l’opérationnel, remplir pleinement le rôle de manager… Mais aussi porter la vision, décliner la stratégie de l’entreprise, prendre le juste recul pour accompagner et faire progresser ses équipes, et tout cela en plus de l’opérationnel qui prend déjà tout son temps !

arnaud constancias

Arnaud Constancias : confidences de coach !

< Article suivant
Article précédent >

Plus de temps mort dans l’emploi du temps du manager, peu de temps pour se concentrer, trop d’urgences et de délais courts. Si le manager ne veut par perdre sa raison d’être et sa santé, il doit s’organiser pour se ménager des moments de retour sur soi. La lecture quotidienne de « Mon inspiration du jour » co-écrit par Marie Edery et Arnaud Constancias, disponible sur Amazon, peut contribuer à ce ressourcement si nécessaire.

interdépendance

3 IDÉES POUR : développer l’autonomie de son collaborateur

< Article suivant
Article précédent >

Le monde changeant exige des entreprises agiles et des collaborateurs autonomes et moteurs. Certains managers préfèrent des collaborateurs dépendants, cela renforce leur pouvoir ou l’estime d’eux-mêmes. Mais ils risquent gros en empêchant ainsi à leurs collaborateurs de grandir. D’autres managers ne sont pas contre l’autonomie mais ils ne savent pas bien comment faire. Il est vrai que des mécanismes complexes sont en jeu et qu’une grille de lecture est nécessaire. L’analyse transactionnelle nous donne des clés avec les quatre phases d’autonomie que nous pouvons transposer à la réalité de l’entreprise.

Marie Edery

La « proximité » selon Marie

< Article suivant
Article précédent >

Tout à fait choisie par hasard, voici la valeur du jour de mon anniversaire sur le thème de la proximité. Arnaud Constancias, qui a signé avec moi Mon Inspiration du Jour, nous rapproche des nous, de l’autre et de ce qui advient. Merci Arnaud, de ce beau cadeau d’anniversaire !

Mythe de Sisyphe

Mon Inspiration de Janvier : Volonté

< Article suivant
Article précédent >

Volonté : la page volontairement inspirante de Mon inspiration du jour qui interroge sur notre propension à vouloir toujours plus sans jamais se satisfaire de ce que l’ont peut faire.

félicité par souriez vous managez

2017, année de la félicité !

< Article suivant
Article précédent >

En page 19 du livre « Mon inspiration du jour », le lecteur s’arrête sur le mot Félicité. C’est celui que nous avons choisi pour vous souhaiter la bonne année. Et si cette année 2017 s’écrivait comme un livre dont chaque page annoncerait une journée sous le signe d’une nouvelle inspiration ?

0 commentaires

Pin It on Pinterest